Almanach d’Uylenspiegel.

 

Hebdomadaire satirique sous-titré « Journal des ébats artistiques et littéraires », Uylenspiegel fut lancé à Bruxelles en 1856 par Félicien Rops, épaulé par une équipe de jeunes rédacteurs, dont Charles de Coster. Le journal affirma sa neutralité politique et religieuse, et une grande liberté de ton en matière de mœurs, de beaux-arts et de littérature. Son titre renvoie à la figure légendaire du héros frondeur, qui inspira à de Coster son chef-d’œuvre, publié en 1867. Sa qualité rédactionnelle et les lithographies de Rops lui assurèrent une prompte notoriété. Évoluant au gré de ses propriétaires et directeurs successifs, il se profila, de 1857 à 1861, comme l’organe des « jeunes libéraux », anticléricaux et progressistes. En 1864, il fit place à L’Espiègle, qui parut jusqu’en 1868.

 

Marc D'Hoore

 

  • KBR - Imprimés anciens et précieux, ALM 548/1861
    Almanach d’Uylenspiegel. Dessins de Félicien Rops
    Bruxelles, Office de Publicité, 1861