Médaille satyrique en étain (1847)

 

Cette médaille, appartenant aux collections belges du XIXe siècle, garde le souvenir de Jacques Léon Guioth (1793-1877) dont les ouvrages sont toujours des références pour l’étude de la médaille en Belgique (durant la Révolution belge et les premières années de l’indépendance). Cette médaille satirique (millésime erroné, décoration excessivement voyante, …) matérialise le temps qui manquera à Guioth pour terminer sa quête : le recensement de l’ensemble des médailles, jetons et objets métalliques frappés en Belgique, de son vivant.

Le Cabinet des Monnaies et médailles possède l’un des six exemplaires de cette médaille coulée dont les coins ont été faits dans des morceaux de bois de buis.

 

 

  • KBR - Monnaies et médailles,  L 1/20
    1847
    Droit : légende : Guioth / Numismatiste belge; description: buste d’homme de profil, à droite
    Revers : légende : Crucifixus XXIV junii MDCCCILVII;
    description: homme sur une croix

    Sn. - 12, 79g - 41 mm - coulée

 

 

Pour en savoir plus

  • François de Callataÿ, Renier Chalon (1802-1889) : numismate encensé et mystificateur, in Fr. de Callataÿ - Claude Sorgeloos (éd.), Renier Chalon alias Fortsas. Un érudit malicieux au mitan du XIXe siècle, Morlanwelz, 2008, p. 127.
    PDF à télécharger (734KB)